EN | FR

Études sur Ferrina

Depuis la mise au point de FERRINA, plusieurs travaux ont été conduits dans le but d'évaluer les avantages d'une formulation basée sur une spiruline particulièrement riche en fer.

Etude in-vitro sur la capacité d'une spiruline riche en fer à contenir les effets prooxydants du fer

Hannaert et Garay (2000) ont démontré que notre spiruline riche en fer se comportait favorablement par rapport aux sulfate ferreux et gluconate ferreux en terme de génération de ions hydroxyles sur un modèle de simulation de digestion gastrique.

La réduction des effets prooxydant du fer durant la digestion gastrique limite les effets secondaires et améliore l'observance au traitement.

Hannaert.JPG

Etude clinique sur l'absorption du fer d'une spiruline riche en fer sur des patients prédialysés sur une longue période de traitement

Moscoso (2006) a démontré la capacité d'absorption du fer de notre spiruline riche en fer notamment sur les stock en ferritine pour des patients prédialysés. Il a aussi été démontré une relation dose-réponse en fonction des quantités de fer ingérées.

Moscoso.JPG

L'utilisation d'une formulation en fer sur de longues durées sans effets secondaires notables est particulièrement intéressante pour des personnes déficientes chroniques en fer.

Etude clinique comparative des effets secondaires et d'observance au traitement sur femmes enceintes

Barberis (2009) a démontré que notre spiruline riche en fer entraînait beaucoup moins d'effets secondaires que le bisglycinate de fer sur des femmes enceintes.

Barberis.JPG

Le manque d'observance au traitement et l'arrêt du traitement sont les causes majeures de l'échec des supplémentations en fer. La spiruline en fer peut pallier aux problèmes liés aux effets secondaires indésirables des supplémentations en fer de synthèse.